Le Madrigal de Luxembourg
Activités culturelles

Quatre fois quatre des meilleurs solistes vocaux luxembourgeois se sont réunis en 1964 pour fonder Le Madrigal de Luxembourg. Sous la direction de Daniel Schertzer (1965-1984), ce petit chœur a fait un vrai travail de pionnier en matière de musique ancienne, non sans faire également de larges excursions dans les répertoires plus modernes.

A partir de 1984, sous la conduite du nouveau directeur Carlo Hommel et du président-fondateur, Dr Jean Goedert, l'ensemble vocal se renouvela pour se transformer en 1991 en un « chœur d'oratorio ». L'ensemble vocal a chanté des oeuvres a cappella de la Renaissance à nos jours, de la musique romantique et des oratorios allant du premier baroque jusqu'au répertoire contemporain.

En 2006, après la mort tragique de Carlo Hommel, le jeune ténor Marc Dostert prit la succession à la tête du Madrigal. Sous sa direction, la programmation se concentra autour d'œuvres touchant jusqu'au jazz et au pop, tout en conservant l'expérience de répertoires plus classiques.

Au courant de l'année 2015, Le Madrigal de Luxembourg était placé sous la direction d'Alessandro Urbano, qui programma entre autres des Vêpres italiennes des 17e et 18 e siècle.

À partir de 2016, Alain Wirth reprit la baguette en mettant l'accent sur les répertoires chers au fondateur Daniel Schertzer et à l'ardent défenseur de l'oratorio et de la cantate que fut Carlo Hommel. Conscient du fructueux passé et du renom de l'ensemble, Alain Wirth afficha la volonté de renouer avec la tradition par des interprétations historiquement imprégnées en choisissant des oeuvres allant de la Renaissance à Georg Philipp Telemann jusqu'à Ola Gjeilo.

En 2019, Jochen Schaaf prend la relève à la tête du Madrigal. Il remet au goût du jour le répertoire symphonique ainsi que le répertoire a cappella. De plus, il se propose d'enrichir les concerts avec des œuvres plus modernes.

Les deux premiers concerts dans cette nouvelle constellation, en décembre 2019, seront principalement dédiés à l'Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns, avec 5 solistes, harpe et cordes.

Pour l'année 2020, le Madrigal prévoit un concert d'oeuvres a cappella, suivi de deux concerts à la Philharmonie de Luxembourg: présentation de la Chorfantasie de Ludwig van Beethoven ensemble avec la Maîtrise de la Cathédrale, en juin, et de la Messe en Ut Majeur de Ludwig van Beethoven ensemble avec le Konzertchor Trier, en octobre.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site internet: www.madrigal.lu

Agrément 2019/080 décerné par le comité du Fonds culturel national lors de sa réunion du 12 septembre 2019.